Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2022 1 28 /11 /novembre /2022 14:31

.

.

.

Steve Mc Curry, Afghan girl, 1985.

Cette soirée proposée par LesArts57 et présentée par M. Eric Pedon, spécialiste de la photographie contemporaine, enseignant chercheur en information et communication à l’université, a réuni 29 personnes, ce lundi 14 novembre 2022, à Saulny.

Les images de reportage sont, pour nous, des témoignages, des preuves, ayant pour but d’informer les citoyens. Elles permettent de voir et comprendre le monde, et même son histoire grâce aux images d’archives.

Anonyme, Arrestation dans le ghetto de Varsovie, 1943. --- George R. Caron, Nagasaki bomb, 1945.

 

1 Place de la photographie d’information dans notre société.

 Notre environnement est saturé d’images fugaces que l’on consomme sans avoir le temps de se questionner. La presse est une industrie soumise à des logiques économiques. De nos jours, la couverture journalistique est en concurrence avec les réseaux sociaux. Le terme de couvrir a un double sens : révéler ou masquer une partie de la réalité. L’action politique, militaire se modèle selon leur capacité à devenir image d’actualité.

Malcolm Browne, The burning monk, 1963. --- Jeff Widener, Tank man, 1989. --- John Dominis, Podium du 200 m des Jeux Olympiques de 1968.

Une image doit savoir visualiser efficacement une situation complexe. Elle résulte du meilleur choix tenant compte des impératifs techniques, économiques, esthétiques, du point de vue du photographe et obéissant à la fonction précise assignée par le directeur de presse. Une photo de reportage de conflit peut être investie d’une forme de sentimentalité au détriment de l’information. Tendance à l’uniformisation des styles, recherche du déjà vu : par exemple actuellement, les photos d’immeubles détruits en Ukraine présents partout.

2 Photographie d’information et mémoire visuelle.

Le photojournalisme puise aussi dans la mémoire collective et utilise l’aspect mythique et symbolique des grands récits humains pour produire des images. Une photo apte à documenter l’actualité est une représentation potentiellement chargée de codes symboliques. Des photographies exemplaires qui parviennent à condenser le discours en dépassant les conditions qui les ont produites sont celles qui perdurent. Elles provoquent une interprétation plus large. Lecteur, spectateur appartiennent à une même culture visuelle, celle de l’icône qui valide la compréhension du monde. L’importance de l’image symbolique guide les critères artistiques et médiatiques.

Marcel Mochet, François Mitterrand et Helmut Kohl, lors d'une cérémonie en hommage aux victimes de la Première guerre mondiale, Verdun, 1984. --- John Moore, Crying Girl on the Border, 2018, World Press Photo 2019. --- Joël Robine, L’enfant somalien, 1992.

 

3 Catégorisation des images d’actualité.

  • Le hasard d’enregistrement : l’image relate l’événement avec un témoin au moment où il arrive.  C’est une coïncidence et plutôt une exception à la règle. L’instant décisif ne peut pas se reproduire, et forge la légende du photojournalisme. Ces clichés sont souvent primés par le prestigieux World Press Photo, concours annuel de photographie de presse, mondialement reconnu.
Peter Leibling, Hans Conrad Schumann, soldat de la RDA passe en RFA juste avant la construction du mur de Berlin, 1961. ---- Nick Ut, The terror of war, 1972. --- Malcolm Browne, The burning monk, 1963. --- Richard Drew, The falling man, 2001. Peter Leibling, Hans Conrad Schumann, soldat de la RDA passe en RFA juste avant la construction du mur de Berlin, 1961. ---- Nick Ut, The terror of war, 1972. --- Malcolm Browne, The burning monk, 1963. --- Richard Drew, The falling man, 2001.
Peter Leibling, Hans Conrad Schumann, soldat de la RDA passe en RFA juste avant la construction du mur de Berlin, 1961. ---- Nick Ut, The terror of war, 1972. --- Malcolm Browne, The burning monk, 1963. --- Richard Drew, The falling man, 2001. Peter Leibling, Hans Conrad Schumann, soldat de la RDA passe en RFA juste avant la construction du mur de Berlin, 1961. ---- Nick Ut, The terror of war, 1972. --- Malcolm Browne, The burning monk, 1963. --- Richard Drew, The falling man, 2001.

Peter Leibling, Hans Conrad Schumann, soldat de la RDA passe en RFA juste avant la construction du mur de Berlin, 1961. ---- Nick Ut, The terror of war, 1972. --- Malcolm Browne, The burning monk, 1963. --- Richard Drew, The falling man, 2001.

  • Le recours à l’anecdote : l’image est comprise d’un seul coup d’œil. Exemplaire, symbolique, comme la morale d’une fable, la photo est souvent construite avec thèse et antithèse : jeune femme face aux soldats, mains différentes…. Elle relate souvent une situation tragique et peut devenir mythique.
Elliot Erwitt, North Carolina, 1950. --- Mike Wells, Famine in Uganda, 1980. --- Marc Riboud, Washington, 1967.--- Thomas Hoepker, 11/9/2001.--- Valery Hache / AFP, Une policière fait face à l'artiste Deborah de Robertis, habillée en Marianne, lors d'une manifestation des "gilets jaunes" à Paris, le 15 décembre 2018.
Elliot Erwitt, North Carolina, 1950. --- Mike Wells, Famine in Uganda, 1980. --- Marc Riboud, Washington, 1967.--- Thomas Hoepker, 11/9/2001.--- Valery Hache / AFP, Une policière fait face à l'artiste Deborah de Robertis, habillée en Marianne, lors d'une manifestation des "gilets jaunes" à Paris, le 15 décembre 2018.
Elliot Erwitt, North Carolina, 1950. --- Mike Wells, Famine in Uganda, 1980. --- Marc Riboud, Washington, 1967.--- Thomas Hoepker, 11/9/2001.--- Valery Hache / AFP, Une policière fait face à l'artiste Deborah de Robertis, habillée en Marianne, lors d'une manifestation des "gilets jaunes" à Paris, le 15 décembre 2018.
Elliot Erwitt, North Carolina, 1950. --- Mike Wells, Famine in Uganda, 1980. --- Marc Riboud, Washington, 1967.--- Thomas Hoepker, 11/9/2001.--- Valery Hache / AFP, Une policière fait face à l'artiste Deborah de Robertis, habillée en Marianne, lors d'une manifestation des "gilets jaunes" à Paris, le 15 décembre 2018.
Elliot Erwitt, North Carolina, 1950. --- Mike Wells, Famine in Uganda, 1980. --- Marc Riboud, Washington, 1967.--- Thomas Hoepker, 11/9/2001.--- Valery Hache / AFP, Une policière fait face à l'artiste Deborah de Robertis, habillée en Marianne, lors d'une manifestation des "gilets jaunes" à Paris, le 15 décembre 2018.

Elliot Erwitt, North Carolina, 1950. --- Mike Wells, Famine in Uganda, 1980. --- Marc Riboud, Washington, 1967.--- Thomas Hoepker, 11/9/2001.--- Valery Hache / AFP, Une policière fait face à l'artiste Deborah de Robertis, habillée en Marianne, lors d'une manifestation des "gilets jaunes" à Paris, le 15 décembre 2018.

  • La puissance esthétique : une composition habile, un cadrage réussi, une belle lumière renforcent l’impact de la photo. La présence d’un personnage dans un environnement l’humanise.
    Eric Lafforgue, Corée du Nord, 2008-13. --- Roya Piraie s’est rasée le crâne sur la tombe de sa mère Kurde tuée de plusieurs balles lors des récentes manifestations en Iran, septembre 2022. --- John Steinmeyer, Des migrants africains tentent de capter le réseau téléphonique somalien (moins cher) depuis Djibouti, pour joindre leurs proches, février 2013, World Press Photo 2014.
Amber Bracken. World Press Photo 2022.

La référence picturale d’un clair-obscur, l’utilisation des couleurs, -le rouge de la robe- et la parfaite composition du cimetière canadien de jeunes filles donnent un caractère allégorique à cette photo. Les croix auxquelles ont été suspendues des robes, érigées le long d'une autoroute de Colombie-Britannique en mémoire des enfants indigènes décédés au pensionnat. L’arc-en-ciel plonge près du lieu du charnier. Cette macabre découverte a forcé les canadiens à affronter leur passé colonial

4   Images d’actualité et culture visuelle : Les références picturales.

Un réalisateur d’images, photographe, cinéaste s’inscrit dans une culture visuelle où des milliers d’images ont imposé un certain mode de fonctionnement. Peinture, BD, jeux vidéo, produisent des codes visuels souvent réutilisés par les producteurs d’images.

Le Titien, Le Christ au globe, vers 1520-1530. --- Alberto Korda, Guérillero héroïco, 1960. --- Jusepe De Ribera, Jésus Christ avec couronne d’épines, vers 1838.

 

La célèbre image du Che, Esnesto Guevara, acquiert une grande puissance visuelle par sa référence christique, visage émacié, barbe… pour obtenir ce résultat, la photo originale a été recadrée. Dans le même esprit, le cliché de sa dépouille diffusé par les autorités boliviennes rappelle les toiles de Rembrandt et Montegna.

Alberto Korda, Guérillero héroïco, 1960.

 

Rembrandt, La Leçon d’anatomie du Dr Nicholaes Tulp, 1632. --- Freddy Alborta, La dépouille du Che, 1967. --- Andrea Mantegna, Lamentations sur le Christ mort, 1480.

 

Stéphane Mahé, Le Crayon guidant le peuple, 2015.

 

Comment ne pas penser à La Liberté guidant le peuple de Delacroix devant ces photos de manifestations, hommage à Charlie, gilets jaunes…ou au Radeau de la Méduse de Géricault devant ce bateau de migrants, partagé de nombreuses fois sur les réseaux sociaux, couverture de l’Obs…

 

 

 

Sergey Ponomarev, Prix Pulitzer 2016, World press photo 2016. Des migrants accostent à Lesbos (Grèce), en provenance de Turquie, en novembre 2015.

Eugène Delacroix, La Liberté guidant le peuple, 1830. --- Stéphane Mahé, Le Crayon guidant le peuple, 2015. --- Théodore Géricault, Le Radeau de la Méduse, 1818-19.
Eugène Delacroix, La Liberté guidant le peuple, 1830. --- Stéphane Mahé, Le Crayon guidant le peuple, 2015. --- Théodore Géricault, Le Radeau de la Méduse, 1818-19.
Eugène Delacroix, La Liberté guidant le peuple, 1830. --- Stéphane Mahé, Le Crayon guidant le peuple, 2015. --- Théodore Géricault, Le Radeau de la Méduse, 1818-19.
Eugène Delacroix, La Liberté guidant le peuple, 1830. --- Stéphane Mahé, Le Crayon guidant le peuple, 2015. --- Théodore Géricault, Le Radeau de la Méduse, 1818-19.
Eugène Delacroix, La Liberté guidant le peuple, 1830. --- Stéphane Mahé, Le Crayon guidant le peuple, 2015. --- Théodore Géricault, Le Radeau de la Méduse, 1818-19.
Eugène Delacroix, La Liberté guidant le peuple, 1830. --- Stéphane Mahé, Le Crayon guidant le peuple, 2015. --- Théodore Géricault, Le Radeau de la Méduse, 1818-19.

Eugène Delacroix, La Liberté guidant le peuple, 1830. --- Stéphane Mahé, Le Crayon guidant le peuple, 2015. --- Théodore Géricault, Le Radeau de la Méduse, 1818-19.

Le choix de certaines photos de presse ou d’affiches d’évènement ou de cinéma s’inspire d’images déjà produites auparavant. Des photos « stéréotypes » de guerre et de souffrance n’informent pas mais renvoient le spectateur aux codes qu’il connait. La photo de presse risque de ressasser toujours les mêmes motifs. Les emprunter à la peinture contribue à la lisibilité de l’évènement. La source d’inspiration majeure se trouve dans le répertoire iconographique chrétien.

Piétà de Giovanni Bellini, 1505. --- Pietà, Saint Pierre de Rome, Vatican, Michel-Ange, 1498-1500.

 

 La piétà, thème artistique dominant en peinture et sculpture aux 15-16ème siècle, est centré sur la douleur de la Vierge éplorée portant le corps sans vie du Christ. Au-delà de la religion, il représente la souffrance et l’amour d’une mère pour son enfant. La structure en triangle, bien équilibrée, est  très souvent reprise dans les photos d’actualité.

Paula Bronstein, The Silent Victims of a Forgotten War, Afghanistan, 2016.

 

Eugene Smith, Tomoko, Uemura in her bath, Minamata, Eugene Smith 1972. ---  S. Aranda, World Press Photo 2012, Fatima al-Qaws console son fils Saïd 18 ans, blessé lors d'une manifestation à Sanaa, au Yémen,15/10/2011. --- Manu Brabo, Un Alépin pleure son fils tué le 3/10/12 dans un attentat suicide, Alep, Syrie.

 

Le thème de la Vierge entourée de nombreuses personnes autour du corps est aussi utilisé dans de nombreux clichés actuels, exemple « la Piéta du Kosovo ».

Jean Fouquet, Piétà de Nouans, vers 1460-1465.

Eugene Smith, The wake, 1950. --- Ami Vitale, Cachemire, 2004. --- Therese Frare, David Kirby on his deathbed, Ohio, 1990. --- Georges Merillon, Veillée Funèbre au Kosovo,1990, World Press Photo 1991. --- Pascal Convert, “Pieta du Kosovo“, 1999-2000 (D'après la photographie “Veillée funèbre au Kosovo“ de Georges Merillon, 1990) Cire, résine et cuivre, 224x278x40 cm, Collection Mudam Luxembourg et Fnac.Eugene Smith, The wake, 1950. --- Ami Vitale, Cachemire, 2004. --- Therese Frare, David Kirby on his deathbed, Ohio, 1990. --- Georges Merillon, Veillée Funèbre au Kosovo,1990, World Press Photo 1991. --- Pascal Convert, “Pieta du Kosovo“, 1999-2000 (D'après la photographie “Veillée funèbre au Kosovo“ de Georges Merillon, 1990) Cire, résine et cuivre, 224x278x40 cm, Collection Mudam Luxembourg et Fnac.Eugene Smith, The wake, 1950. --- Ami Vitale, Cachemire, 2004. --- Therese Frare, David Kirby on his deathbed, Ohio, 1990. --- Georges Merillon, Veillée Funèbre au Kosovo,1990, World Press Photo 1991. --- Pascal Convert, “Pieta du Kosovo“, 1999-2000 (D'après la photographie “Veillée funèbre au Kosovo“ de Georges Merillon, 1990) Cire, résine et cuivre, 224x278x40 cm, Collection Mudam Luxembourg et Fnac.
Eugene Smith, The wake, 1950. --- Ami Vitale, Cachemire, 2004. --- Therese Frare, David Kirby on his deathbed, Ohio, 1990. --- Georges Merillon, Veillée Funèbre au Kosovo,1990, World Press Photo 1991. --- Pascal Convert, “Pieta du Kosovo“, 1999-2000 (D'après la photographie “Veillée funèbre au Kosovo“ de Georges Merillon, 1990) Cire, résine et cuivre, 224x278x40 cm, Collection Mudam Luxembourg et Fnac.Eugene Smith, The wake, 1950. --- Ami Vitale, Cachemire, 2004. --- Therese Frare, David Kirby on his deathbed, Ohio, 1990. --- Georges Merillon, Veillée Funèbre au Kosovo,1990, World Press Photo 1991. --- Pascal Convert, “Pieta du Kosovo“, 1999-2000 (D'après la photographie “Veillée funèbre au Kosovo“ de Georges Merillon, 1990) Cire, résine et cuivre, 224x278x40 cm, Collection Mudam Luxembourg et Fnac.

Eugene Smith, The wake, 1950. --- Ami Vitale, Cachemire, 2004. --- Therese Frare, David Kirby on his deathbed, Ohio, 1990. --- Georges Merillon, Veillée Funèbre au Kosovo,1990, World Press Photo 1991. --- Pascal Convert, “Pieta du Kosovo“, 1999-2000 (D'après la photographie “Veillée funèbre au Kosovo“ de Georges Merillon, 1990) Cire, résine et cuivre, 224x278x40 cm, Collection Mudam Luxembourg et Fnac.

Hocine Zaourar, Massacre à Bentalha, Algérie, 1997, « La madone de Bentalha », World press photo 1998.

La douleur de cette mère, saisie par Hocine Zaouar, en Algérie en 1997 évoque une Mater Dolorosa moderne. L’expression du visage, la lumière, le voile… rendent cette photo exceptionnelle et primée en 1998. Elle fait la une de 750 journaux internationaux et devient une image mythique et polémique. Pourtant sa genèse est discutable : L’AFP recadre, recentre les deux femmes, recolorise la photo sans demander l’avis de son auteur. Les couleurs plus chaleureuses, accentuent le caractère tragique. Elles esthétisent la douleur et rendent le cliché iconique, référence, plus ou moins consciente, de la Mater Dolorosa du Titien.

Titien, Mater Dolorosa, 1554. --- Hocine Zaourar, Massacre à Bentalha, Algérie, 1997. (photo originale).--- Revues de presse.--- Walid Bouchouchi, Mad’One, 2013. Titien, Mater Dolorosa, 1554. --- Hocine Zaourar, Massacre à Bentalha, Algérie, 1997. (photo originale).--- Revues de presse.--- Walid Bouchouchi, Mad’One, 2013.
Titien, Mater Dolorosa, 1554. --- Hocine Zaourar, Massacre à Bentalha, Algérie, 1997. (photo originale).--- Revues de presse.--- Walid Bouchouchi, Mad’One, 2013. Titien, Mater Dolorosa, 1554. --- Hocine Zaourar, Massacre à Bentalha, Algérie, 1997. (photo originale).--- Revues de presse.--- Walid Bouchouchi, Mad’One, 2013.

Titien, Mater Dolorosa, 1554. --- Hocine Zaourar, Massacre à Bentalha, Algérie, 1997. (photo originale).--- Revues de presse.--- Walid Bouchouchi, Mad’One, 2013.

Etonnant paradoxe de surnommer ce cliché, pris dans un hôpital d’Alger, « La madone de Bentalha ». Pourquoi utiliser cette référence chrétienne : la douleur des femmes, commune à toutes les cultures, ne relève pas d’une référence iconographique pieuse mais de l’antique tradition des pleureuses. A la sortie de la guerre, le motif de la femme souffrant est aussi très utilisé par les associations humanitaires.

Sandro Botticelli, La Vierge et l'Enfant, 1400-1425.---Edouard Boubat, Femme et son enfant, Bethléem, 1954.---Sebastiao Salgado, Ethiopie, 1984.

Dans le photojournalisme, certaines photos font aussi référence au thème de la Vierge à l’Enfant, ou de la Madone (= représentation de la Vierge).  Grand succès éditorial de la photo de la jeune japonaise, au milieu des décombres surnommée « La Madone du tsunami » en mars 2011. La photo fonctionne comme un décalque de la Vierge, image matricielle, facile à comprendre, elle incarne la souffrance du pays tout entier. Les photographes de presse savent quels clichés proposer : pour une agence, une bonne photo, c’est de l’information + de l’émotion.

Tadashi Okubo, « La Madone du tsunami », Yuko Sugimoto dans la ville d’Ishinomaki (Japon), le 13 mars 2011.

Actuellement, la publicité, le cinéma, les artistes s’emparent de ces thèmes en les détournant en images esthétiques sans rapport avec la religion.

L’artiste Gregor Podgorski réalise un pari fou pour le 500 ème anniversaire de Michel-Ange en photographiant 500 couples posant dans l’exacte attitude de la Pieta.

Gregor Podgorski, Pietà, 1998.
Gregor Podgorski, Pietà, 1998.
Gregor Podgorski, Pietà, 1998.
Gregor Podgorski, Pietà, 1998.
Gregor Podgorski, Pietà, 1998.

Gregor Podgorski, Pietà, 1998.

Gérard Rancinan - Les sœurs Williams, 2000.

Prochaine rencontre avec Les Arts 57 :

En décembre

 Conférence « Les crèches »

 par Catherine Bourdieu au Temple, place de la comédie, Metz.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

Droit à l'image

Les photos et images présentes sur ce site sont couvertes du droit à l'image; si l'une ou l'autre d'entre elles venait à outrepasser ce droit, nous nous en excusons et la retirerons immédiatement sur demande.
Les Arts 57

Recherche

QUI SOMMES-NOUS ?

 

 L’association Les ARTS 57 poursuit un but non lucratif et a pour objet la promotion des valeurs et actions culturelles et artistiques au profit des populations des villages et villes qui souhaitent y participer.

 

Donner le goût de découvrir, de même que les clés pour comprendre, apprécier et porter un jugement critique seront les objectifs de ce cycle de  conférences dans nos villages.

 

Le but est également de réunir, dans nos villages, des personnes partageant la même passion.

 Nous programmons au moins quatre rencontres par an et organisons deux  à trois visites guidées en fonction des événements culturels  dans la Région.

 

Liste des membres du conseil d’Administration

 

Présidente :                 Martine ZIEGLER  

Vice-présidente :         Chantal RENNER   

Trésorière :                  Geneviève DIDELOT

Trésorière adjointe :     Brigitte CROUZET

Secrétaire :                  Arielle SILICE-PALUCCI 

Assesseur :                  Catherine BOURDIEU  

Assesseur :                  Chantal CLEMENT

 

 

PARTENAIRES