Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 août 2022 3 24 /08 /août /2022 14:41
Villa Majorelle, plan de la maquette, façade d'entrée, Sylvain Le Stum.

Villa Majorelle, plan de la maquette, façade d'entrée, Sylvain Le Stum.

Par cette belle journée d’été, jeudi 21 juillet, LesArts57 ont rendez-vous avec Christophe Rodermann, guide-conférencier à Nancy. 10h45, une vingtaine de personnes se retrouvent devant la Villa Majorelle, située 1 rue Majorelle, prêtes à découvrir la jolie maison restaurée. La villa a réouvert ses portes au public en février 2020 après d’importants travaux de rénovation.

Derrière le portail d’entrée déjà étonnant, la villa apparaît originale et harmonieuse. Asymétrique, ouvertures de différentes tailles, balcons en saillie, cheminées élégantes, grandes baies vitrées aux formes courbes.

Jane et Louis Majorelle.1905-1911.

Louis Majorelle, ébéniste de formation, artiste décorateur, ferronnier d’art et industriel nancéien a repris la direction de l’entreprise familiale de fabrication de meubles à la mort de son père Auguste. Il impulse une production de mobilier plus moderne d’inspiration naturaliste, inventive qui fait sa renommée. Les ateliers Majorelle se font remarquer à l’Exposition universelle de 1900 à Paris.

Aux côtés d’Emile Gallé et d’autres artistes lorrains, Louis Majorelle participe à la fondation de l’Alliance provinciale des industries d’art appelée « Ecole de Nancy » qui prône un art décoratif accessible, élégant et fonctionnel et fait de Nancy un haut lieu de l’Art nouveau au début du XXème s.

En 1897, il a acquis un terrain et construit de nouveaux ateliers dans le quartier de Médreville, espace encore peu urbanisé à l’époque. Il souhaite y adjoindre sa maison d’habitation et confie le projet au jeune architecte Henri Sauvage. Les deux hommes se connaissent, ils ont déjà collaboré. Il la veut à l'image de l'esprit qui règne alors dans ses ateliers : moderne, dynamique et simple, de dimensions raisonnables et conçue pour le confort au quotidien.

 

 

L’audace et la modernité du projet de Sauvage le séduisent. La maison est divisée en trois zones distinctes : une pour le service et le personnel, une cage d’escalier, et la partie familiale.

 

 

 

La construction de la bâtisse, aussi surnommée Villa Jika en référence aux initiales de Jeanne Kretz, son épouse, débute en 1901. Le chantier s’organise sous la conduite du nancéien Lucien Weissenburger.

Villa Majorelle. Photo Jean-Louis Ligiardi.

 

Si l’architecte a gardé un plan traditionnel (pièces nobles : salon, salle à manger au rez-de-chaussée, chambres à l’étage), il se montre très audacieux à l’extérieur en se jouant de la symétrie.

 

 

 

Les 4 façades toutes différentes font dialoguer extérieur et intérieur : le décrochement de l’avant corps rend visible le volume de l’escalier, la terrasse de la salle à manger au rez-de-chaussée, la grande baie vitrée pour l’atelier, les fenêtres plus petites pour la partie service. Il oppose les matériaux et leur couleur : pierre d’Euville blanche, briques et grés, ajoute des ferronneries. Le vocabulaire décoratif est inédit : cheminées bicolores terminées par des boutons floraux en céramique, attaches des gouttières en forme de feuille, grandes racines métalliques du balcon, plaques de grés flammées à fleurs d’orchidées.

Quelques temps après la visite guidée de la Villa Majorelle, à Nancy, le 21 juillet 2022.
Quelques temps après la visite guidée de la Villa Majorelle, à Nancy, le 21 juillet 2022.
Quelques temps après la visite guidée de la Villa Majorelle, à Nancy, le 21 juillet 2022.
Quelques temps après la visite guidée de la Villa Majorelle, à Nancy, le 21 juillet 2022.
Quelques temps après la visite guidée de la Villa Majorelle, à Nancy, le 21 juillet 2022.
Quelques temps après la visite guidée de la Villa Majorelle, à Nancy, le 21 juillet 2022.
Quelques temps après la visite guidée de la Villa Majorelle, à Nancy, le 21 juillet 2022.
Quelques temps après la visite guidée de la Villa Majorelle, à Nancy, le 21 juillet 2022.
Quelques temps après la visite guidée de la Villa Majorelle, à Nancy, le 21 juillet 2022.
Quelques temps après la visite guidée de la Villa Majorelle, à Nancy, le 21 juillet 2022.
Quelques temps après la visite guidée de la Villa Majorelle, à Nancy, le 21 juillet 2022.

La nature est omniprésente dans les courbes des façades, la forme des ouvertures ou encore les ornements. Si La décoration extérieure, à quelques exceptions près, est signée Henri Sauvage, l’intérieur est le domaine réservé de Louis Majorelle. C’est une maison construite par un artiste pour un artiste. D’autres artistes nancéiens ou parisiens interviennent aussi, Alexandre Bigot pour les grés flammés, Jacques Gruber pour les vitraux, Henri Royer et Francis Jourdain pour les peintures murales. La famille emménage en 1902, Louis, Jane et leur fils Jacques né en 1886. Installé au Maroc ce dernier mènera une carrière de peintre orientaliste.

Le seuil de la maison, abrité dans le retrait que forme l’avant-corps de la cage d’escalier est accueillant par la forme arrondie de l’escalier, de la porte d’entrée, et de la marquise vitrée étroite soutenue par des branches d’orme en ferronnerie.

 

 

La porte d’entrée d’une élégance raffinée donne le ton, transparente afin de laisser largement passer la lumière, et agrandie par le vitrail en imposte. La monnaie-du-pape, symbole de prospérité et de bonheur, est partout présente, déclinée sous toutes ses formes : ravissants bouquets en fer forgé sur la porte, en peintures murales, ferronneries sur le meuble porte-manteau-parapluie et même sur les plaques de propreté des portes !

Quelques temps après la visite guidée de la Villa Majorelle, à Nancy, le 21 juillet 2022.
Quelques temps après la visite guidée de la Villa Majorelle, à Nancy, le 21 juillet 2022.
Quelques temps après la visite guidée de la Villa Majorelle, à Nancy, le 21 juillet 2022.
Quelques temps après la visite guidée de la Villa Majorelle, à Nancy, le 21 juillet 2022.
Quelques temps après la visite guidée de la Villa Majorelle, à Nancy, le 21 juillet 2022.

Atmosphère foisonnante et chaleureuse dans le vestibule. Des sur-chaussures sont nécessaires pour la visite.

La salle à manger, pièce centrale à la fois conviviale pour les repas et plus intime avec le fumoir, côté jardin, présente une grande unité marquée par les lignes courbes des boiseries, des encadrements des portes et des fenêtres. L’immense cheminée, tout en grés flammé due au céramiste Alexandre Bigot, est inspirée de l’épi de blé et sépare les deux espaces.

 

Sur les murs, la joyeuse basse-cour, peinte par Francis Jourdain en partie haute, voisine avec des œuvres de jeunesse de Jacques Majorelle. De jolis vitraux à coloquintes réalisés par Jacques Gruber ornent les quatre fenêtres du fumoir.

Le mobilier conçu par Louis Majorelle sur le thème des épis de blé est présenté dans les catalogues de la Maison Majorelle après 1905. Un buffet à deux corps, deux dessertes, une table et six fauteuils sont réalisés en chêne avec placage de bois de serpent, essence exotique d’Amérique du Sud.

Quelques temps après la visite guidée de la Villa Majorelle, à Nancy, le 21 juillet 2022.
Quelques temps après la visite guidée de la Villa Majorelle, à Nancy, le 21 juillet 2022.
Quelques temps après la visite guidée de la Villa Majorelle, à Nancy, le 21 juillet 2022.
Quelques temps après la visite guidée de la Villa Majorelle, à Nancy, le 21 juillet 2022.
Quelques temps après la visite guidée de la Villa Majorelle, à Nancy, le 21 juillet 2022.
Quelques temps après la visite guidée de la Villa Majorelle, à Nancy, le 21 juillet 2022.

 

Domaine réservé de Jane, le salon, très lumineux, a été endommagé par les bombardements de 1916. Le thème de la pomme de pin est décliné sur les motifs marquetés et sculptés, sur le meuble desserte de la cheminée, sur les sièges. 

Salon. ph. JL.L. detail pomme de pin. Lampe Libellule. Majorelle-Daum
Salon. ph. JL.L. detail pomme de pin. Lampe Libellule. Majorelle-Daum
Salon. ph. JL.L. detail pomme de pin. Lampe Libellule. Majorelle-Daum

Salon. ph. JL.L. detail pomme de pin. Lampe Libellule. Majorelle-Daum

L’ensemble « Pommes de pin » est aussi un des best-sellers de la Maison Majorelle. Il est complété par une profusion de petits meubles et bibelots alors très en vogue : la délicate lampe de bureau Libellules, témoignage de la collaboration fructueuse avec les maîtres-verriers Daum.

 

La terrasse, à l’origine ouverte sur le jardin, est rapidement fermée par une baie menuisée en raison de son exposition au nord. C’est un endroit où les Majorelle aiment à se retrouver comme en atteste l’album de famille de Jacques.

 

La rampe en grés a été exécutée par Alexandre Bigot d’après un dessin d’Henri Sauvage, leurs signatures sont visibles près des deux jardinières situées aux extrémités.

 

 

Sur le mur intérieur de la véranda, un panneau décoratif sur le thème de la lentille d’eau dans de délicats tons bleutés d’Alexandre Bigot. Henri Royer, peintre proche de la famille, réalise une peinture d’inspiration symbolique, paysage idyllique où se mêlent hommes, femmes et enfants de l’aube au crépuscule.

Décoration de la terrasse. Photos  Jean-Louis Ligiardi.
Décoration de la terrasse. Photos  Jean-Louis Ligiardi.
Décoration de la terrasse. Photos  Jean-Louis Ligiardi.

Décoration de la terrasse. Photos Jean-Louis Ligiardi.

 

 

La cage d’escalier surprend par son imposant volume par rapport aux proportions de la maison. Des feuilles de lierre ornent délicatement la magnifique rampe dont les balustres torsadées orientent le regard vers le vitrail de forme ovale créé par Jacques Gruber. La partie centrale volontairement transparente permettait une vue sur le jardin. Le lustre à décor d’algues, similaire au modèle d'origine, est une création de Majorelle, Gruber et de la manufacture Daum. Surplombant l'escalier, il plonge jusqu'au rez-de-chaussée. Escalier conçu à l'origine pour un usage familial, il est préférable d'y monter l'un après l'autre.

 

 

Pour leur chambre à coucher, Majorelle a conçu un mobilier d’exception, tout à fait inédit. Contrairement aux autres meubles de la villa, il n’a jamais été reproduit dans les catalogues. Composé d’un impressionnant lit papillon, accompagné d’un chevet, d’une armoire, de deux commodes, exécutés en frêne. Une atmosphère douce et chaleureuse est créée par le bois clair, les lignes épurées, sculptées avec finesse et incrustées par endroits de nacre et cuivre. Le placage de frêne imite le pitchpin, pin d’Amérique du nord veiné, du plus bel effet.

Quelques temps après la visite guidée de la Villa Majorelle, à Nancy, le 21 juillet 2022.

Sur les murs des portraits de famille, Camille-rose, sœur de Louis portraiturée par Emile Friant et Jika, petite-fille de Louis et Jane, peinte par son père Jacques.

 La salle de bain attenante et l’atelier de Louis Majorelle au 2ème étage font partie d’une dernière phase de travaux prévus prochainement.

Maison emblématique de l’Art nouveau nancéien dont le fil conducteur est la nature, la Villa Majorelle est le fruit de la collaboration d’artistes dans différents domaines, c’est un magnifique exemple d’Art total.

 Prochaine rencontre avec LesArts57 :

visite guidée au Centre Pompidou Metz,

le 25 août 2022,  Musée sentimental d'Eva Aeppli. 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

Droit à l'image

Les photos et images présentes sur ce site sont couvertes du droit à l'image; si l'une ou l'autre d'entre elles venait à outrepasser ce droit, nous nous en excusons et la retirerons immédiatement sur demande.
Les Arts 57

Recherche

QUI SOMMES-NOUS ?

 

 L’association Les ARTS 57 poursuit un but non lucratif et a pour objet la promotion des valeurs et actions culturelles et artistiques au profit des populations des villages et villes qui souhaitent y participer.

 

Donner le goût de découvrir, de même que les clés pour comprendre, apprécier et porter un jugement critique seront les objectifs de ce cycle de  conférences dans nos villages.

 

Le but est également de réunir, dans nos villages, des personnes partageant la même passion.

 Nous programmons au moins quatre rencontres par an et organisons deux  à trois visites guidées en fonction des événements culturels  dans la Région.

 

Liste des membres du conseil d’Administration

 

Présidente :                 Martine ZIEGLER  

Vice-présidente :         Chantal RENNER   

Trésorière :                  Geneviève DIDELOT

Trésorière adjointe :     Brigitte CROUZET

Secrétaire :                  Arielle SILICE-PALUCCI 

Assesseur :                  Catherine BOURDIEU  

Assesseur :                  Chantal CLEMENT

 

 

PARTENAIRES